Dans une autre vie, j’ai été prof dans un système scolaire qu’on peut assimiler à la méthode Montessori. La différence était que nous étions chapoté par une organisation qui se fait appelé « International Baccalaureate Organisation ». Il ne s’agissait pas de Homeschooling vu que nous étions une “vraie” école.

J’ai eu la chance d’apprendre à enseigner dans un système totalement différent de celui que j’ai connu en tant qu’élève. D’ailleurs, je vais être direct : c’est un système que j’abhorre ! Voilà pourquoi je pense à l’école à la maison, en anglais « HomeSchooling ».

A l’heure d’aujourd’hui je n’ai rien contre le système scolaire (enfin si on cherche un peu je pourrais dire des choses mais dans l’ensemble ça va), pour mes enfants, ça se passe bien. Elles travaillent bien, ont une bonne maîtresse, une bonne école, de bons amis…
Mais j’avoue penser au Homeschooling pour plusieurs raisons. La première est que je voudrais que mes enfants apprennent différemment, plus par le jeu. Avec la méthode Montessori par exemple, mais aussi dans le but de nous débarrasser de ce programme si chargé ! L’école dans sa forme actuelle veut faire passer en 12 ans un contenu qui pourrait être sans problème assimilé en deux fois moins de temps et pourtant n’y arrive pas… ou de moins en moins bien.

Pourtant, la réforme des rythmes scolaires est bien là ! L’école 4 fois et demi par semaine et les supers devoirs en fin de journée qui rajoute parfois jusqu’à 45 min de travail… pour le coup on pourrait presque appelé ça du Homeschooling après la School… Avec ce nouveau rythme mes enfants ont à peine le temps de jouer et je me dis qu’à 5 et 6 ans, c’est tout bonnement triste.

Tout ceci, sans parler des avantages majeurs : pas de profs cons, pas d’horaires pénibles, pas de camarades désagréables, pas de contraintes… et une vraie remise en question sur l’utilité des contenus à ingurgiter. Je ne sais pas pour vous mais je n’ai pas eu à utiliser les équations à 3 inconnus depuis le lycée…

Alors le HomeSchooling est une merveilleuse idée ?

L’école à la maison permet de parer à tous ces problèmes mais en crée un autre : le manque de sociabilisation. Je sais que les parents adeptes du HomeSchooling disent qu’on peut parfaitement sociabiliser un enfant sans l’école… j’en doute. C’est tout à fait personnel, mais j’en doute.

Dans l’environnement protégé de leur famille, les enfants scolarisés à la maison, ou Homeschoolers comme on les appelle, fréquenteront toujours les mêmes autres enfants et toujours dans un cadre bien déterminé et bien sécurisé. Or, la vie est tout sauf “bien déterminée et bien sécurisée”. Je ne veux pas que mes enfants souffrent (quel parent sain d’esprit le voudrait ?!), mais je veux qu’ils prennent quelques coups. Il faut que leur égo se développe sainement et qu’il puisse “tester et influer sur leur monde” sans le filet protecteur des parents.

Pas de profs cons, pas d’horaires pénibles, pas de camarades désagréables, pas de contraintes… malheureusement, ce n’est pas ça le monde des adultes.

Dans mon idéal, mes enfants iraient à l’école de 9h à 12h. En début d’après-midi, je pourrais les emmener aux différents clubs qu’ils auraient choisis : équitation, natation, danse… bref ce qui leur plairaient. Le reste de la journée ferait place à la détente : jouer, sortir, se défouler,….

J’ai tellement à leur apporter et cette frustration me gêne. Parfois je voudrais avoir deux vies : celle où on fait comme tout le monde… et une ou il n’y aurait pas de bus, pas de cantine, pas de notes !

Le Homeschooling permettrait un programme plus vite bouclé et surtout pouvoir partir quand on veut, s’amuser et grandir sereinement. Bref, une vie où on fait ce qu’on veut quand on veut 🙂

 

Originally posted 2014-12-11 07:00:29.